Téléphone(514) 482-0887


Le gage de bataille

Jusqu'en 1566, date de son élimination définitive, il existait en France une règle prohibée par intermittence selon laquelle le plaideur à bout d'argument pouvait défier son adversaire en lui jetant un gant en plein Tribunal, ce gant étant désigné comme le "gage de bataille".

Le lancé de ce gant instituait une procédure de combat sous contrôle judiciaire par laquelle le survivant gagnait son procès, étant entendu que l'intervention divine devait favoriser l'innocent.

Une ordonnance de 1306 précisa à juste titre que l'avocat devait avoir un mandat précis en ce sens avant de jeter le gage de bataille pour et au nom de son client.

À l'occasion, les avocats étaient appelés eux-mêmes à combattre.

Vous pensez avoir besoin d'un avocat ? Appelez sans plus tarder au (514) 482-0887 pour obtenir de l'information.

Ces capsules d'information ne sont pas des opinions juridiques. Elles constituent de l'information juridique d'ordre générale à jour au moment de leur publication (ou de leur révision le cas échéant). Ces capsules d'information ne concernent que le droit applicable au Québec. Vous ne devriez jamais décider quoi que ce soit en fonction de ces capsules d'information. Dans le cas d'un problème juridique ou d'une décision juridique à prendre, il vous est recommandé de consulter un professionnel dans le cadre d'une relation professionnel-client en bonne et due forme.

Avocats Membres du
Barreau du Québec

Logo Barreau du Québec

Divorce

Droit familial

Droit civil

Droit commercial

Immigration

Droit criminel